Rechercher dans ce blog

jeudi 17 mai 2018

Les rencontres du mois de juin à L'Usage du Monde


Jeudi 7 juin 2018 à partir de 19h
Rencontre avec
Véronique Pittolo
autour de « La fermentation des images »
entretien paru dans la Revue Europe,
animée par Gisèle Berkman, essayiste

 
Véronique Pittolo est née à Douai en 1960. Depuis Montage (1992), son premier texte publié, son écriture se situe hors du territoire convenu de la poésie. Au déroulement d’une intrigue romanesque, elle préfère la mise au point d’une phrase qui a la qualité compacte du vers. Les images de fiction qui trament le réel et nourrissent l’imaginaire collectif constituent la base de son travail poétique. Ce mode opératoire lui permet d’explorer les images qui nous constituent, via les écrans (cinéma), les narrations enfantines (contes, dessins animés), les mythologies (opéra, épopée homérique, Révolution). Véronique Pittolo a reçu en 2004 le Prix de poésie de la SGDL (Société des Gens de Lettres), et en 2009 le Prix de poésie Yvan Goll. Parallèlement à son activité poétique, elle anime depuis 1995 des ateliers d’écriture.


Vendredi 8 juin 2018 à partir de 19h
à l’occasion du Pari des libraires
Rencontre autour du beau-livre
Le Grand Détour
(éditions Light Motiv)
en présence de Dominique Fabre (écrivain)


La petite ceinture est une infrastructure ferrée implantée à Paris dans la deuxième moitié du XIXème siècle pour le transport des voyageurs et des marchandises. Elle traverse neuf arrondissements périphériques de la capitale et permet de découvrir Paris d’un point de vue différent.  Témoignage du passé ferroviaire pour les uns, espace à reconquérir pour d’autres. Cet espace en friche, énigmatique, est un lieu propice aux observations urbaines et à la création artistique. En grande partie recouverte par la végétation, progressivement réhabilitée en jardin, elle est une pièce maîtresse d’un nouveau paysage parisien.
A l’horizon 2020 ce seront 10 km ouverts au total ( 3,5km en 2017) au public.
«Comme les rois d’un monde caché» Charles Delcourt, photographe, et Dominique Fabre, écrivain, ont parcouru ensemble cette boucle de 32 km, rencontré les habitants et les passants qui empruntent cet espace.

Charles Delcourt, Architecte paysagiste de formation. On retrouve dans ses images un sens aigu de la composition et de la couleur. On lui doit le livre Face Nord (Light Motiv, 2014), un parcours de terril en terril, 25 ans après la fermeture du dernier puits à Oignies. Vivant la photographie comme le bagage d’un passager souriant et curieux des autres, il fait des images drôles, émouvantes, en sympathie avec les personnes rencontrées sur son chemin.

Dominique Fabre, né en 1960 à Paris. Maurice Nadeau a tenu à éditer son premier ouvrage, Moi aussi un jour j’irai loin (1998). Souvent comparé à Patrick Modiano, Dominique Fabre s’intéresse particulièrement aux héros anonymes, aux petites gens du quotidien, qu’il place au cœur de ses ouvrages.
Il a publié une vingtaine de romans et nouvelles, notamment : Les Soirées chez Mathilde (L’Olivier, 2017), Photos volées (L’Olivier, 2014), Des nuages et des tours (L’Olivier 2013), J'aimerais revoir Callaghan (Fayard, 2010).
En 2015, il a reçu le Prix de l'Académie française Maurice Genevoix pour l'inspiration de son œuvre.

Light Motiv est un pôle photographique au Nord de la France. La maison d’édition est créée en 2007 par Eric Le Brun, sur une ligne artistique qui conjugue la mémoire et l’action. En faisant appel aux auteurs photographes, aux écrivains, il s’agit de créer des livres qui affrontent le réel au moment d’une transformation sociale, urbaine, naturelle...



Librairie L’Usage du Monde
32 rue de la Jonquière – Paris 17
01.42.26.65.68
lusagedumonde@live.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire