Rechercher dans ce blog

jeudi 5 février 2015

LES COQS CUBAINS CHANTENT À MINUIT


De déambulations nocturnes dans les bars de La Havane en rencontres étrangement fortuites, Tierno Monénembo revient sur les liens intimes entre l'Afrique et Cuba et dresse un portrait de cette île où musique et poésie ne parviennent jamais à faire totalement oublier la misère et la pauvreté.
Jean-Philippe.
Les coqs cubains chantent à minuit de Tierno Monénembo, Éditions du Seuil.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire